Accèder directement au contenu

Un nichoir plus chaud

Les organismes saisonniers utilisent la température comme un critère de décision pour investir dans la reproduction, mais le rôle du changement climatique dans ces décisions de reproduction n’est pas encore clair. Ici, un groupe de chercheurs a utilisé les nichoirs situés dans des forêts de CEREEP pour imposer une augmentation expérimentale de la température lors de la ponte chez un petit passereau commun, la mésange charbonnière. Cette étude révèle que les femelles se reproduisant dans des nichoirs chauffés ont ajusté leur comportement d’incubation et le nombre d’oeufs posés, et ont produit des poussins de condition stable pendant toute la saison, contrairement aux femelles témoins. Une petite augmentation de la température peut donc influencer la stratégie d’élevage et la qualité de la progéniture.
https://doi.org/10.1093/beheco/arx039